O’Poésie est un concours de poésie en français langue seconde organisé par Canadian Parents for French – projet Québec & Nunavut ouvert à la jeunesse québécoise et nunavoise âgée de 10 à 17 ans.

Ce concours provincial a permis aux élèves de FSL et FLA de partager leurs expériences en utilisant les mots de manière créative et d’utiliser le français d’une manière entièrement nouvelle.

Pour sa seconde édition, O’Poésie compte 55 poèmes : 2 dans la catégorie 10-13 ans, 31 dans la catégorie 14-17 ans et 22 dans la catégorie 10-17 ans Haïku.

Les participants sont issus de trois commissions scolaires anglophones différentes : Commission Scolaire English-Montréal, Commission Scolaire Lester B. Pearson et Commission Scolaire Sir Wilfried Laurier.

Canadian Parents for French – projet Québec & Nunavut est heureux d’annoncer les gagnants 2018 qui recevront le logiciel Antidote 9 offert par Druide Informatique (valeur de 130$).

Catégorie Poésie 10-13 ans : Coralie Lanthier, Rosemere High, SWLSB
Catégorie Poésie 14-17 ans : Abbey Skerget, Beaconsfield High, LBPSB
Catégorie Haïku : Nathan Manoroth – Westmount High, EMSB

Les enseignants participants ont été invités à soumettre leur nom à un tirage pour gagner des livres en français pour leurs salles de classe. Ces livres, d’une valeur de 50 $, sont offerts par ALQ et le Projet CPF Québec & Nunavut comme un moyen de les remercier d’avoir appuyé la créativité de leurs élèves.
Jennifer Hay-Sabourin, professeur à Beaconsfield High est la gagnante du tirage.

Félicitations à tous les participants. La troisième édition aura lieu en 2019. Veuillez consulter notre site Web en septembre pour plus d’informations. http://qc.cpf.ca/opoesie/

Haiku de Nathan Manoroth:

Habillés en noir et blanc
L’arôme des fleurs exotiques
Au funéraire

Le Cheval de Coralie Lanthier:

Court, court comme le vent
Rien ne t’arrêtera dans le champ
Où l’herbe poussent vert comme des émeraudes
Sous la température très chaude
Dans le vent agit ta crinière
Tes sabots émettent le son du tonnerre
Tu t’intègres si facilement
Dans la nature en gallopant
Léger comme une plume
À travers les fleurs qui parfument
L’air tout clair et bleu
Comme l’océan si onduleux

Miroir, de Abbey Skerget:

Miroir miroir sur le mur
Te regarder est vraiment dur
Debout là, en tout nudité
Je vois tout mes insécurités
Comme toi, je suis fragile
Et des fois je me sens inutile
C’est vraiment difficile de voir toute ma beauté
Car je me noie dans les idées de la société
Miroir miroir sur le mur
Te regarder est vraiment dur.